Liste des produits de la marque Daumas Gassac

Le domaine du Mas de Daumas Gassac bénéficie d'un micro-climat et d'un environnement très particulier qui permet la production de vins splendide, complexe et très fin.

L'histoire

Une reconnaissance pas tout de suite acquise

Le vignoble de la vallée de Gassac fut créé au VIIIème siècle par Saint Benoît d'Aniane, un conseiller de Charlemagne.

En 1970, Véronique et Aimé Guibert visitent l'arrière pays héraultais à la recherche d'une maison familiale. Au détour d'un chemin bordé de pins, ils tombent sous le charme d'un vieux mas abandonné appartenant à la famille Daumas et se situant au cœur d'une splendide vallée sauvage où coule la rivière Gassac.

Une année plus tard, le Professeur Henri Enjalbert, géologue, spécialiste de la relation entre sol et raisin et accessoirement ami de Aimé Guibert visite le domaine. Selon lui, Daumas Gassac possède un terroir unique avec le potentiel pour produire un vin rouge exceptionnel grâce aux sources d'eau froide souterraine et l'influence de la montagne environnante qui donne à la vallée son micro climat.

En 1972 débute les plantations des vignes de Cabernet Sauvignon non clonées. La sélection s'est faite sur la qualité et la diversité, comme dans les meilleurs châteaux Médocain et non sur le rendement et la résistance aux maladies.

Entre 1972 et 1978, un chai et un cuvier sont construit à l'emplacement de la salle d'eau du moulin gallo romain, sous les sources d'eau froide provenant du Gassac qui apporte une fraîcheur naturelle, idéale pour le cuvier et gardant des températures constantes.

Un des plus grands œnologues bordelais, Emile Peynaud, conseiller des Châteaux Margaux, Haut Brion, la mission Haut Brion, et La Lagune, offre ses services et conseille le première vinification réalisée au domaine en 1978. 

La première vendange produit 12'000 bouteilles de Mas de Daumas Gassac rouge 1978 en appellation « Vin de Table ». Aucun négociant ou agent ne prend le risque de proposer cette cuvée à leurs clients et les bouteilles ne sont vendues qu'aux amis et à la famille ainsi qu'à quelques restaurateurs du coin.

Il faut attendre 1982 pour la première reconnaissance, lorsque le célèbre guide gastronomique Gault & Millau baptise le Mas de Daumas Gassac le « Lafite Rothschild du Languedoc ».

Dès lors, les plus grands dégustateurs vont se rendre au domaine de Daumas Gassac et s'enthousiasmer devant ce cru qui va devenir un des plus fameux vin de table du monde.

Le domaine va étoffer sa gamme avec un blanc en 1986, puis quelques temps plus tard avec une seconde gamme de vin régionaux.

Aujourd'hui, ce sont les 3 enfants, Samuel, Roman et Gaël qui ont repris le flambeau avec la même conviction et les mêmes préceptes de qualités que leurs parents.

Le domaine

Le domaine compte un peu plus de 100 hectares, dont 50 de vignes et 50 de forêt de garrigue.

Le vignoble est constitué en plus de 50 petites vignes, véritables clairières insérées entre les forêts, favorisant l'extrême complexité des crus Daumas Gassac, enrichis des innombrables senteurs des arbustes méditerranéens qui enserrent les "vignes-clairières" : lauriers, thym, romarin, lavande, arbousiers, cyste, fenouil, menthe sauvage, lentisque, etc. . Les vignes sont cultivées de manière organique, sans aucun pesticides ni engrais de synthèse. Le domaine utilise exclusivement du compost à base de fumier de brebis. Les grandes forêts qui entourent les vignes sont riches en oiseaux et insectes qui assurent la destruction de la plupart des prédateurs.

Le terroir est exceptionnel. Les sols sont constitués de grèses glaciaires, ils sont profonds et donc les racines de la vigne peuvent descendre s'alimenter en profondeur. Parfaitement drainés, ces dernières ne rencontrent jamais d’humidité latente. De plus, la pauvreté des sols exige souffrance et effort pour créer les arômes rares.

La Haute Vallée du Gassac est le lieu d’un micro climat froid. Chaque nuit, l'air froid du Larzac se déverse dans la valée, assurant au vignoble des nuits fraîches au cœur de l'été ce qui retarde la floraison de près de trois semaines par rapport à la moyenne du Languedoc de quoi résulte l'extrême complexité et la finesse des crus Daumas Gassac, ainsi que le rarissime équilibre des trois éléments qui signent les crus exceptionnels, "Alcool-Polyphénol-Acide".

Les cépages

Une multitude de cépages rouges sont plantés au domaine avec la domination du Cabernet Sauvignon (80% du vignoble). Des variétés nobles comme le Cabernet Franc, le Malbec, le Merlot, la Syrah, le Tannat, le Petit Verdot, le Carmenere et dix autres variétés anciennes rares.

Comme le rouge, les cépages de blanc proviennent de vieilles collections non clonées. Quatre variétés constituent l’essentiel du Blanc (90%). Il s’agit du Viognier du Rhône, Petit Manseng des Pyrénées, Chenin de la Loire et Chardonnay de Bourgogne.  Les 10% restants proviennent de quatorze cépages rares et glorieux de Madère, du Portugal, du Yémen, d’Arménie et de Suisse.

La vinification

Le cuvier de vinification, composé d’une trentaine de cuves inox est installé dans l’ancienne salle de stockage de l’eau du moulin.

Le chai, installé dans les souterrains du moulin gallo-romain, abrite les quatre cents barriques bourguignonnes et bordelaises de chêne renouvelées par un septième chaque année.

Ce souterrain apporte température régulière et hygrométrie parfaite. Sous la dalle du chai, deux sources d'eau froide assurent une climatisation naturelle qui garantit l'extrême lenteur de la fermentation alcoolique sur 8 à 10 jours.

Le résultat est là, les vins sont splendides, fins, complexes et élégants. Ils supportent de nombreuses années de garde en évoluant de manière superbe.

Il y a 10 produits.

Affichage 1-10 de 10 article(s)